COULEE RURBAINE

Maitre d’ouvrage 
Gouvernement de la province de BEIJING
Maitre d’oeuvre
Alexandre Ostrowski Architecte avec Manuela CORGA Architecte
Surface0.07 km2
MissionsConcours
CoûtNC
Livraison2011

Manneville-la-Pipard, commune rurale sur le versant Est de la vallée de la Touques, s’est construit le long de la route départementale RD 579. Située entre Lisieux et Deauville, ce site possède un enjeux important du fait de sa localisation.

La coulée Rurbaine 49° 15′ 45” Nord / 0° 13′ 16” Est est un concept d’ éco-quartier composé de 54 logements et 26 lots libres. Le mouvement proposé est le Rurbanisme, dispositif de l’entre-ville, qui dispose des propriétés de la ville et de la campagne, sans être ni l’une ni l’autre, et qui n’ pas plus de nom que d’expression.

La topographie du site nous a contraints à concevoir une extension du bourg existant selon un concept de coulée: l’idée est de proposer un nouveau quartier dont la densité évolue en fonction de la pente. On retrouve alors une densité de logements individuels plus forte aux abords des constructions existantes et plus diffuse à l’Est.

Un espace public composé d’espaces verts, de logements collectifs et de commerces de proximité permet la couture du nouvel éco-quartier avec le bourg ancien, lui même composé de logements individuels et de bâtiments supports, facteurs de dynamisme, telle que la mairie, l’église… Cet espace public devient alors un pôle d’attractivité autour duquel rayonne les nouvelles habitations ne dépassant pas le Niveau R+1 afin de minimiser l’impact visuel sur la Vallée. Il s’agit de valoriser le patrimoine paysager de la vallée de la Touques grâce à la réalisation d’un cône de vue avec un espace vert structurant.

De plus, le lien entre le nouveau quartier et le bourg existant est accentué par le prolongement des voies existantes, ces dernières permettant l’accès aux nouvelles habitations. Elles sont renforcées par la création d’une rue de distribution principale en boucle. Un maillage piéton bocager est conservé et est accentué par la réalisation de cheminements piétons parallèles reliant chaque « poches » de densité.

La coulée Rurbaine privilégie la mixité sociale mais aussi la mixité architecturale, la diversification des formes urbaines, le type d’habitat et les statuts d’occupations (location, accession…). Elle tente de répondre au maximum aux préoccupations environnementales actuelles:

  • En effet, le plan d’aménagement d’ensemble a pour objectif principal l’optimisation de l’ensoleillement des habitations. Les ouvertures majoritairement orientées au Sud (baies vitrées avec un châssis en aluminium à rupteur de pont thermique) maximisent les apports solaires en hiver et génèrent ainsi une énergie passive.  De plus, Nous proposons l’intégration de panneaux photovoltaïques en toiture, source d’énergie naturelle et de protections solaires favorisant l’inertie thermique pour un confort d’Été.
  • Le matériau choisi pour l’édification des constructions est le béton armé coulé en place. Le béton répond aux exigences de l’inertie thermique pour un confort d’Été.

Afin de répondre aux exigences de l’inertie thermique pour un confort d’Hiver, la structure est renforcée par un isolant intérieur composé d’ouate de cellulose.

  • La ventilation est assurée par la mise en œuvre d’un puits provençal, utilisé comme système de rafraichissement naturel de l’air, mais aussi pour préchauffer l’air entrant et tenir hors gel l’habitation en hiver. Le système fait circuler l’air dans un conduit enterré, utilisant ainsi l’inertie thermique du sol.
  • Afin de préserver l’équilibre paysager, des bassins de rétention ont été mis en place dans le but de récolter les eaux pluviales ruisselant sur la pente. Cette rétention est également mise en œuvre sur les toitures des nouvelles habitations (10cm).
  • Le site étant dépourvu d’un réseau d’assainissement collectif, nous proposons un système d’assainissement individuel effectuant la collecte, le prétraitement, et le traitement des eaux usées et eaux vannes domestiques. Le système d’assainissement individuel semble ici être le mieux adapté du fait de la dispersion des habitations et de la faible densité que comporte Manneville-la-Pipard.
  • Un raccordement au réseau gaz existant de la vallée de la Touques apporte l’énergie nécessaire aux habitations.

Les typologies des logements varient du T1 au T5 et sont de deux types:

  • Logements collectifs composés de T1 et de T2.
  • Logements individuels composés de T3, T4 et T5.

Le concept de coulée Rurbaine permet une évolution du quartier en densité. Une extension se fera au fur et à mesure de l’accession des 26 lots libres. Manneville-la-Pipard passera ainsi de 330 habitants à 500 habitants lors de la première phase de densification.